<span class="caps">JPEG</span> - 10.6 ko

La journée Portes ouvertes du collège aura lieu le samedi 4 mars de 9h30 à 12h00. Venez nombreux nous rendre visite.

Accueil > Productions et travaux d’élèves > Travail expérimental en classe de 3e

Travail expérimental en classe de 3e

vendredi 26 février 2016, par Wallez Florent.

<span class="caps">JPEG</span> - 856.1 ko 4 enquêtes d’investigation étaient proposées aux élèves de 3e afin qu’ils puissent réinvestir les connaissances acquises sur les ions et leur identification de manière plus ludique.

Sujet 1 : Les élèves endossaient le rôle d’un(e) technicien(ne) de laboratoire d’analyse et devaient entreprendre une série d’expériences visant à déterminer si un viticulteur pouvait prétendre au label « bio cohérence ». Les élèves disposaient d’une série de documents relatifs au cahier des charges du label « bio cohérence » et sur l’utilisation agricole du sulfate de cuivre. Ils disposaient aussi de feuilles de vignes « prélevées » sur les lieux de l’exploitation.

Sujet 2 : Journalistes à « 60 millions de pigeons », les élèves s’interessaient à une machine, censée éliminer les toxines du corps par la circulation d’un courant électrique. Les élèves devaient, suite à leurs expériences, rédiger un article expliquant comment fonctionne ce dispositif puis conclure sur ses éventuels bénéfices sur la santé de l’utilisateur.

Sujet 3 : Dans le sujet 3 les élèves étaient amenés à se mettre dans la peau de M. Sherlock, enquêteur, et à résoudre une affaire de meurtre. Parmi les indices, les élèves trouvaient notamment le sable recueilli sous les chaussures de deux suspects et une carte géologique de la Manche. Leurs analyses leur permettaient de retracer le parcours des suspects et d’identifier le meurtrier.

Sujet 4 : Journaliste d’investigation à « 60 millions de pigeons »,
les élèves devaient réaliser des « tests qualité » sur différents produits de santé et notamment vérifier la présence du principe actif affiché. Un article comparant leurs résultats et les informations fournies par le fabriquant devait ensuite être rédigé.

Documents joints

0 | 5